Les copains d’abord…..

L’organisation du Salon du Vin et du Temps des Mets demande la mobilisation de l’ensemble des Chevaliers tant sur le plan organisationnel, que logistique, ou encore administratif. Dans les rouages de cette mécanique, des bénévoles viennent renforcer les équipes des Chevaliers selon un planning et des postes prédéfinis. La vie des Chevaliers ne se résume pas à l’événementiel, il y a aussi en coulisse tout un vécu avec ses bénévoles dont nous voulions vous parler.

Michel bénévole au grand coeur

La vie associative est un sacerdoce pour Michel Dormael. Engagé dans plusieurs associations dont la Bouée Bleue, il n’hésite pas à donner de lui-même dans diverses actions. Et c’est toujours dans cet élan de générosité qu’il vient rejoindre les Chevaliers pour prêter main forte aux salons. Visiteurs du salon, vous avez certainement dû croiser Michel à l’entrée du Kursaal, il a peut-être déchiré votre coupon d’entrée ou vous a-t-il tendu le célèbre verre tulipe de dégustation. Un sourire, un clin d’œil ou l’une de ses boutades ont probablement agrémenté votre accueil.

Un copain de bord….

Elégant dans son costume-cravate,  au point de s’auto-proclamer « mannequin des aubaines de Dunkerque », Michel était le maître de l’auto dérision. Une tonne d’humour et d’amour se cachait derrière ses moustaches. Petit à petit Michel s’intègre dans un équipage de Chevaliers comme on embarquerait à bord du navire « Les Copains d’abord ». De salons en salons, l’équipage s’est soudé devenant « des amis francos de port qui s’aimaient toutes voiles dehors ».

Et puis un jour Monique, l’épouse de Michel, prend le départ pour un autre horizon et pour Michel c’est le « coup de Trafalgar ». En reconnaissance de tout ce que Michel a su apporter jusqu’alors, l’amitié de ses amis Chevaliers « prend le quart en lui montrant le Nord ». En bon sémaphores l’équipage « des copains d’abord » éclaire son nouveau chemin par quelques appels téléphoniques, des visites, des sorties entre deux manifestations… et Michel revient en bénévole au Salon.

Au prochain « rendez-vous des bons copains », Michel ne posera pas « de lapins » mais il manquera à bord. Il a embarqué pour une autre destination pour y rejoindre Monique de l’autre côté de la rive. Le hasard a voulu qu’il lève l’ancre à quelques jours de la cérémonie des vœux des Chevaliers où bénévoles et partenaires se retrouvent.

Des dizaines de salons après « coquin de sort » Michel nous manquera encore !

Magali LUCZYSZYN

Rédactrice / Traductrice pour les Chevaliers

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :