DÉGUSTER LE VIN (Épisode 2/3)

 

Vous avez dit dégustation ?

Une dégustation est par définition la résultante de stimuli et de sensibilités. L’Homme dispose d’un nombre de perceptions illimité, il est alors facile de comprendre que la dégustation d’un vin est subjective tant sur le plan qualitatif que sur le plan quantitatif. Il existe plusieurs types de dégustations.

Les dégustations de consommateurs (à table) ou d’amateur (pour le plaisir) viennent prouver que la dégustation n’est pas réservée à une catégorie de personnes mais à toute personne désireuse de découvrir et de faire partager ce plaisir.

Les dégustations dites professionnelles aident à la commercialisation des crus et de leur labellisation. On peut aussi compter parmi elles les dégustations de reconnaissance dite « à l’aveugle ». Ces dernières sont réservées aux œnologues et professionnels des métiers de bouche. Toutefois, les professionnels du vin ont permis de tracer des repères dans l’immense « Palais des saveurs ».

La théorie des 4 saveurs (ou 4 phases de dégustation) se repose sur le visuel, olfactif, gustatif et rétro-olfactif, elle est élémentaire mais les sensations en bouche se confondent souvent :

  • Les tanins apportent la couleur et la sensation d’astringence (sensation tactile de sécheresse et de rugosité dues à la tractation des muqueuses)
  • Un taux d’éthanol plus élevé donne la sensation tactile d’onctuosité et de chaleur
  • La présence de gaz carbonique apporte la sensation chimique de picotement et un ressenti de fraîcheur

Il n’existe donc pas de consensus entre individus quand à la description des sensations…
goûtez, faites gouter, discutez et partagez au Temps des Mets !

Le verre de dégustation, qui vous est remis à l’entrée du salon, vous offre toutes les garanties d’efficacité qui permettent de laisser exprimer toutes les composantes aromatiques du vin.

Toutefois et dans le but d’apprécier l’ensemble de vos dégustations, veillez à goûter le vin dans l’ordre suivant: vin blanc, vin rosé puis rouge.

Pour le vin blanc il convient de commencer par un vin sec et fruité pour aller vers un vin gras (vin qui accroche et tapisse la bouche).

Si votre dégustation concerne les vins blancs puis les vins rouges, il est conseillé de finir la première dégustation par un vin blanc sec.

La dégustation de vin rouge se fera sur l’enchaînement suivant: un vin jeune précède un vin plus vieux, un vin peu tannique précède un vin tannique, un vin alcoolisé précède un vin dont le taux d’alcool sera plus élevé.

A suivre…

Pour rappel: Episode 1/3


Commentaire

Déguster le Vin (Épisode 2/3) — 2 commentaires

  1. Ping : Inscriptions 2015 | Les Chevaliers du XXème Siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *